0/9 : Un départ difficile

Un déclic attendu au Kosova

Trois défaites en trois matches :

La première saison du Kosova au niveau national est loin d’être un long fleuve tranquille. Battu par Jette ce dimanche (NDLR : 4-1), les Schaerbeekois traversent une période délicate, la faute à une adaptation difficile. « Pourtant, pendant une partie de ce match, nous avions la maîtrise », glissait Jean-Paul Lutula. « Mais, une nouvelle fois, nous offrons un cadeau sur le second but adverse, nous coupant les jambes. kCar, à ce niveau, chaque petite erreur ce paye cash, à l’image de notre début de saison finalement. »

Miné par les blessures depuis les trois premiers coups de sifflet, le Kosova bricole tant que faire se peut afin de défendre ses intérêts. Avec, pour l’instant, un manque cruel de réussite. « Le retour des blessés fera du bien, j’en suis certain », avançait enocre Lutula. « Dimanche, nous jouions avec de nombreux joueurs hors postion, rendant notre tâche plus compliquée encore. Je ne pointe personne en particulier car offensivement aussi, nous montrons quelques limites. A nous de tgrouver la bonne formule ».

Malgrè un zéro pointé, la phalange bruxelloise n’abandonnera pas et mettra, d’ici au mois de mai, tout en oeuvre pour sauver sa peau, sans verser dans une quelconque panique qui serait pourtant légitime au vu de la situation actuelle. « Il y a, malgré tout, du positif à retirer de nos performances. Nous avons déjà montré un visage consistant et nous aurions pu revendiquer l’un ou l’autre point lors de nos trois premières rencontres si nous avions affiché une plus grande concentration. A nous de lancer la machine, une victoire serait un déclic. »

S. HE (La Capitale)